• Myrianne Côté

Sortez en raquette !

Ludique, peu chère, la raquette à neige permet à la plupart des personnes de connaître les joies de la montagne.



Comment s’habiller quand on pratique la raquette à neige

C’est un élément important à prendre en compte pour une sortie en montagne avec des raquettes.

· Les sous-vêtements et la 2° couche : l’idéal est de porter des sous-vêtements en fibres synthétiques ou mieux en laine mérinos particulièrement efficaces pour l’absorption de la transpiration. Évitez les T-shirt en coton. Pour la deuxième couche, n’oubliez pas que l’on chauffe rapidement pendant l’effort. Souvent, une polaire sans manche est amplement suffisante à la montée. Prévoyez plus si le temps est plus froid (voir 3 couches)

· La veste : elle doit être étanche (pour parer à tout aléa climatique) et fonctionnelle. Elle sera portée au sommet et à la descente mais rarement à la montée. Partez sur un modèle à capuche, qui vous protégera en cas de vent ou de neige.

· Le pantalon : chaud et élastique il doit pouvoir s’ouvrir sur le bas de la jambe ou sur le côté pour évacuer la transpiration pendant l’effort.

· La tuque : très apprécié au départ surtout pour les oreilles et dans les cols en cas de grand vent. Prévoyez une tuque plus chaude pour le retour.

· Lunettes : de préférence choisir un modèle enveloppant avec des protections latérales et un indice de protection 4 ou 5. L’effet de réverbération sur la neige étant très important, leur oubli peut avoir de fâcheuses conséquences. L’exposition directe est renforcée par les phénomènes de réflexion dus à la neige.

· Les gants : ils ne doivent pas être trop rigides et surtout chauds et imperméables. Pour les frileux il existe également en plus des sous-gants de soie.

· Les «hot shots» ou chauffe-mains et chauffe-orteils seront très utiles pour les temps froid. Utilisez-les !

Enfin il faut rajouter à tout cet ensemble une très bonne crème solaire écran total pour éviter les brûlures au visage et un stick pour les lèvres.


LES BÂTONS - utilisez des bâtons télescopiques

Ils aident grandement à supprimer les très nombreux petits déséquilibres, réduisant ainsi la fatigue. En outre ils favorisent le franchissement des obstacles, et offrent la possibilité d’une pratique plus sportive.

Indispensable en raquettes. Ils évitent bien des chutes intempestives et permettent un appui décisif lors de la montée d’un sommet. Il faut savoir les adapter en permanence lors d’une traversée en dévers : côté long en dessous de la pente ; côté court au-dessus de la pente.

Lors d’une descente ludique on peut également s’en servir comme frein (à la Ramasse). Il en existe de nombreuses marques. Il faut impérativement qu’ils soient télescopiques à trois brins avec un serrage rapide.


LES GUÊTRES

Il faut absolument veiller à l’étanchéité entre le bas du pantalon et le haut des chaussures. Pour cela il est recommandé de porter des guêtres. De préférence de type Goretex pour éviter la transpiration, elles assurent l’étanchéité entre la chaussure et la jambe.

Privé      Corporatif       Groupes      Camps spécialisés     Thérapie vasculaire

© 2020 par Tri-Connexion   -   Mont-Tremblant